26 novembre 2022

Ces célèbres médailles chrétiennes porteuses de grâces et de protection

Bien sûr, pour les croyants, tout symbole chrétien porté sur soi est à la fois un signe d’appartenance et de reconnaissance, et un lien symbolique avec leur foi et ce en quoi ils croient. Et, bien sûr, les symboles chrétiens n’ont pas tous la même signification, même si certains d’entre eux ont une valeur quasi universelle.

 

La croix latine, croix chrétienne universelle

C’est le cas, notamment de la croix, symbole chrétien par excellence qui peut prendre plusieurs formes. La plus connue est la croix latine dont la branche horizontale, plus courte que la branche verticale, ne la croise pas au milieu, mais légèrement au-dessus. Les croix latines peuvent être nues ou porter un Christ crucifié (pas chez les protestants). Symboles à la fois de rédemption, de mort et renaissance, en deux mots de résurrection, elles furent adoptées comme symbole de la chrétienté par l’empereur romain Constantin. Dans nos contrées, tout le monde en a croisé. Elles ornent carrefours, entrées ou clocher des églises et certains monuments aux morts. Elles sont très présentes dans les cimetières. Elles sont, du moins étaient, très souvent accrochées dans les maisons pour protéger les lieux et ses habitants des forces malignes sous la forme de crucifix. Et de très nombreux chrétiens en portent une en pendentif.

 

Le chrisme, autre symbole chrétien

Cela dit, le symbole de ralliement des premiers chrétiens  était le chrisme, soit une croix à 3 branches composée d’une branche verticale, croisée par deux autres branches en X. Cette forme combine les deux premières lettres grecques du mot Christ  – la lettre xi (X) et la lettre rhô (P) – et des deux lettres bordant l’alphabet grec (la première, l’alpha, et la dernière, l’oméga). Constantin, qui en orna son étendard, en fit l’emblème des empereurs chrétiens. Tout comme la croix latine, ce « monogramme du Christ » (https://www.sanctis.fr/guide/chrisme) accorde chance et protection à celui qui le porte.

Source : https://blogmode.top/la-signification-de-la-medaille-de-la-vierge-miraculeuse/

La vierge marie une autre figure « universelle »

Une autre figure protectrice « universelle » du christianisme est la vierge Marie. Ce personnage historique, qui fut très tôt considéré comme « mère de Dieu », n’a cessé de faire des apparitions en divers lieux de la planète – que l’on songe à la Vierge de Guadalupé, à celle de Fatima, à celle de Lourdes, etc. Parmi ces apparitions, celle de la rue du Bac à Paris (1930) a généré la médaille de la vierge miraculeuse dont on dit qu’elle guérit plusieurs personnes du choléra lors de l’épidémie de 1932, qu’elle peut accorder des grâces, et dont les 12 étoiles ont inspiré le drapeau européen.