26 janvier 2024
chocolat

Chocolat noir, au lait ou blanc : le chocolat le plus sain est-il celui auquel vous pensez ?

La santé et le bien-être occupent une place de plus en plus importante dans nos vies. Dans ce contexte, même le chocolat, cet indulgent plaisir coupable, est scruté sous l’angle de ses bénéfices pour la santé. Existe-t-il un type de chocolat meilleur que les autres pour notre organisme ?

Au-delà du plaisir psychologique que nous procure la dégustation du chocolat, nous pouvons tenter de comprendre les différences entre les types de chocolat afin de faire les choix les plus judicieux selon nos objectifs de santé et nos envies du moment.

De quoi se compose le chocolat ?

Le chocolat, qu’il soit noir, au lait ou blanc, est un mélange complexe de plusieurs ingrédients. Chacun contribue à son goût unique et à sa texture onctueuse, mais a également une influence significative sur sa valeur nutritionnelle.

  • Les fèves de cacao sont issues du cacaoyer et responsables du goût chocolaté distinctif. Riches en flavonoïdes, elles apportent les bénéfices antioxydants du chocolat.
  • Issu principalement de la canne à sucre ou de la betterave, le sucre ajoute de la douceur au chocolat. Cependant, sa présence varie de 0 à 50% en fonction des types de chocolats, influençant leur teneur calorique.
  • Extrait des fèves de cacao, le beurre de cacao donne au chocolat son aspect brillant et sa texture crémeuse. C’est également une source importante de graisses, bien que ces dernières soient majoritairement des graisses mono-insaturées, considérées comme plus saines.
  • La lécithine de soja est parfois utilisée pour favoriser un mélange homogène des ingrédients et assurer une texture lisse au chocolat.
  • Présent dans le chocolat au lait et le chocolat blanc, le lait apporte du calcium et des protéines, mais aussi des graisses et des sucres supplémentaires.

Ces ingrédients interagissent pour créer les différentes formes de chocolat que nous connaissons et apprécions. Cependant, leur présence et leurs proportions respectives peuvent avoir un impact significatif sur les propriétés nutritionnelles et les bénéfices pour la santé du chocolat que nous dégustons.

chocolat
Source pexels.com

Les 3 grands types de chocolats et leurs différences

Le chocolat est généralement départagé en trois catégories, définies selon sa couleur et sa composition.

Le chocolat noir

Riche et intense, le chocolat noir se distingue par sa haute teneur en cacao, légalement fixée à un minimum de 43%, mais souvent supérieure. Par conséquent, il contient moins de sucre que ses homologues et regorge d’antioxydants issus des fèves de cacao. Sa richesse en cacao en fait un choix privilégié pour ceux qui recherchent les bienfaits pour la santé du chocolat.

Le chocolat au lait

Comme son nom l’indique, le chocolat au lait incorpore du lait en poudre ou concentré à la recette de base du chocolat. Cette addition adoucit le goût fort du cacao et donne une texture plus crémeuse. Cependant, il contient également plus de sucre et de graisses que le chocolat noir, tout en étant moins riche en antioxydants.

Le chocolat blanc

Le chocolat blanc est un peu l’exception dans la famille du chocolat. Il est fabriqué à partir de beurre de cacao, de sucre et de lait, sans l’ajout de pâte de cacao. De ce fait, il ne présente pas les mêmes avantages en termes d’antioxydants que les chocolats contenant du cacao. Il existe également une variante, le chocolat blond, qui est en réalité du chocolat blanc caramélisé, offrant une saveur douce et biscuitée unique.

Chacun de ces types de chocolat a ses propres qualités gustatives et nutritionnelles. Le choix du « meilleur » dépendra donc de l’équilibre que chacun souhaite trouver entre plaisir et santé.

Le chocolat noir serait alors le meilleur choix pour la santé ?

L’incontournable chocolat noir, privilégié par les amateurs de saveurs fortes et profondes, est souvent présenté comme le choix le plus sain. Avec une concentration en cacao souvent supérieure à 50%, il dépasse largement ses homologues au lait ou blanc en termes de puissance nutritionnelle. Riche en fibres, en fer et en magnésium, il contient également des antioxydants naturels, les polyphénols, connus pour leur rôle protecteur contre les maladies cardiovasculaires et le vieillissement cellulaire.

chocolat noir

Un autre atout du chocolat noir réside dans ses effets sur la pression artérielle. Les flavanols de cacao qu’il contient contribuent à améliorer la fonction endothéliale, facilitant ainsi la dilatation des vaisseaux sanguins et contribuant à la baisse de la pression artérielle.

Mais le chocolat noir a aussi une teneur non négligeable en caféine, un stimulant connu. Si cela peut offrir un coup de pouce bienvenu en milieu de journée, les personnes sensibles à la caféine ou cherchant à limiter leur consommation doivent être conscientes de cet aspect.

La forte teneur en cacao du chocolat noir assure une faible proportion de sucre. Moins sucré signifie moins d’impact sur la glycémie, ce qui est une bonne nouvelle pour ceux qui cherchent à contrôler leur apport en sucre. Cependant, le chocolat noir n’est pas exempt de calories, principalement en raison de sa teneur en graisses, bien que celles-ci soient principalement mono-insaturées et donc considérées comme « bonnes graisses ». Il convient de le consommer avec modération si vous ne voulez pas voir d’impact sur votre balance.

Le rôle du sucre et des graisses dans le chocolat

Le sucre et les graisses, ingrédients clés du chocolat, jouent un rôle crucial pour exalter son goût unique et sa texture incomparable. Ces deux éléments concourent à la saveur inimitable du chocolat, tout en participant à son onctuosité et son fondant.

Le sucre, tout d’abord, apporte cette douceur plaisante qui contrebalance l’amertume naturelle du cacao. Les variations de sa quantité en fonction du type de chocolat – généralement plus faible dans le chocolat noir que dans le chocolat au lait et blanc – permettent de graduer l’intensité de la saveur, offrant ainsi une palette gustative riche et variée.

Quant aux graisses, sous forme de beurre de cacao, elles sont responsables de la texture veloutée et du fondant incomparable du chocolat en bouche. Elles confèrent au chocolat sa structure solide à température ambiante, tout en lui permettant de fondre délicieusement dès qu’il entre en contact avec la chaleur de notre langue. Les graisses contenues dans le chocolat sont majoritairement des graisses mono-insaturées et de l’acide stéarique, une graisse saturée qui n’augmente pas le cholestérol. Ces types de graisses, comparés à d’autres, sont plus neutres, voire bénéfiques pour la santé cardiovasculaire.

le chocolat
Source pexels.com

Bien sûr, comme toute bonne chose, le sucre et les graisses doivent être appréciés avec modération dans le cadre d’un régime alimentaire équilibré. Mais reconnaissons-le, sans sucre ni graisses, le chocolat perdrait beaucoup de son charme gustatif. Alors, que vous soyez plutôt noir, au lait, blanc ou blond, croquez dans ce carré de chocolat sans culpabilité, en toute bonne conscience et en savourant le moment !